NOTRE ACTU

LES THERAPIES

Les thérapies permettent à Gabin d’apprendre et de se développer.

Il a débuté ses premières thérapies à l’âge de 3 mois et demi avec des de la kiné. A raison d’une fois par semaine avec Mylène pour des massages musculaires et à raison de deux fois par semaine avec Melodie pour travailler le « schéma moteur », répétant les mêmes gestes encore et encore afin qu’il les enregistre…

Gabin voit également une fois par semaine une psychométricienne, Elisa. Des séances qu’il adore et durant lesquelles il aime nous montrer ses progrès.

Une fois par semaine, nous voyons également une orthophoniste, Soraya, qui l’aide à la rééducation de la sphère orale. Nous aimerions vraiment que plus tard, Gabin puisse s’alimenter sans avoir besoin d’une sonde.

Une fois par mois, Gabin voit Oceane, son ostéopathe, qui travaille notamment sur sa plagiocéphalie causée par son hypotonie et le fait qu’il ne bouge pas ou peu. D’ici peu, nous aimerions même essayés les séances beaucoup plus régulières d’ostéopathie dans l’eau! Une aubaine pour notre petit garçon qui s’y sent si bien!

Gabin rencontrera bientôt son orthoptiste, qui travaillera sur une rééducation visuelle. En grandissant, nous avons l’impression que Gabin ne voit que par « intermittence ».

Nous aimerions également réussir à trouver le temps de donner accès à Gabin à une séance de musicothérapie régulière, il est très sensible à l’ouïe et à la musique.

Gabin n’est suivi que par des praticiens en libéral, n’ayant accès à aucune structure spécialisée à moins de 2h30 de route. Bien sûr, nous voyons beaucoup d’autre spécialistes et médecins très régulièrement … tant de rendez vous qu’il faut parfois difficilement conjuguer avec une vie professionnelle, mais surtout avec son état qui peut être très aléatoire à cause de l’épilepsie!

Mais pour autant, Gabin évolue. Lentement, très lentement, mais il évolue. Et nous savons que c’est grâce à toutes ces thérapies. Cela nous donne d’ailleurs la force d’avancer et de remuer ciel et terre pour continuer de fouiner, chercher, et se renseigner sur ce qui pourrait aider notre petit garçon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.